Poésie de Diana Skrapari

16507654_1439134009452409_1217660963_n

 Poésie de  Diana Skrapari
 
 
C’est ca la vie…
 
La musique apaise l’âme,
Comme la pluie apaise
la terre sèche,
une âme envolée vers le paradis,
avec sa voix magique
fait couler
les larmes de crocodile
de son bourreau,
la musique apaise l’âme,
mais pas la conscience,
elle écoute cette voix,
et ne dit rien,
pourquoi se haïr à tel point,
et s’entretuer,
la musique apaise l’âme,
et l’âme demande
l’amour entre les humains.
 
 
 
Pourquoi s’entretuer ?
 
La guerre continuait,
Une mère son nourrisson
Voulait sauver,
Elle le serrait fort
Dans ses bras,
Priant tout bas :
« Seigneur, ayez pitié
De cet être innocent,
Il n’est pas coupable
De cette mascarade,
Sa seule faute,
C’est d’être né
Parmi ceux qui
Se battent par cupidité,
Ayant une âme pauvre,
Aveuglés par la méchanceté,
Les innocents
Payent toujours le prix fort,
Sont des laissés pour compte.
Une balle lui traversa le corps,
Son nourrisson pleurait,
Elle était belle
Comme une fleur printanière,
En rendant son âme au Seigneur,
 
Elle priait encore :
« Mon Dieu,
Ne laisse pas mon enfant à la rue,
Une main bienveillante pose sur lui,
Je souhaite qu’un jour
Tout ca change,
Et les canons
Se transforment en roses. »
 
 
 
Une âme, un miracle
 
Une flèche a traversé la forêt,
Comme un éclair elle a frappé,
Les battements d’un cœur
Se sont arrêtés,
Une âme légère s’est envolée,
Ce n’était pas un arbre,
Ce n’était pas un papier,
Mais un homme,
De chair et de sang,
Si on réfléchit un peu,
Il était rien pour son bourreau
Mais il comptait pour Dieu.
 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s