Condamner le génocide de Serbie et d’Athène sur le peuple autochtone shqyptar (albanais) / Ermira QERIMI( Kondo)

Condamner le génocide de Serbie et d’Athène sur le peuple autochtone shqyptar (albanais)
 
 
 
Ermira QERIMI ( Kondo)
 
Depuis 150 ans le peuple autochtone Shqiptar (albanais) subit à travers de plusieurs générations des horribles génocides.
Il y a près d’un siècle les massacres commencèrent en masse dirigées par le gouvernement d’Athènes, maîtresse, et exécuté parallèlement par Belgrade, sur nous les shqiptars d’Épire (nord ouest de la Grèce), et de Dardani (Kosova, Lugina e Presheves-Kosova lindore, Macédoine et Monténégro) dont un nombre innombrables de victimes qui restent aujourd’hui encore indevoilées: dont que les descendants des pauvres victimes reçurent l’histoire de cette événements tragique.
La préservation de la mémoire permet aujourd’hui de maintenir la paix et de dévoiler la vérité.
Athènes et Belgrade commirent sur les autochtones de multiples crimes, décapitations, tortures, violes sur mineurs, femmes, et seniors ayant le but d’exterminer notre identité, dont les plus chanceux bénéficiaient d’une morte plus rapide.
 
Ces massacres sont étés prémédité pour ainsi voler notre identité et nos terres, enterrée notre culture et brûlés nos traditions.
Le génocide reste de nos jours ignoré et inconnus au reste du monde pour faute de moyens modernes (???!!!…)
Mais le gouvernement d’Athènes n’en reste pas là, car ses ordres du génocide s’étend jusqu’au nettoyage ethnique massive aux années 90, par le boucher Milosevic, envers nous les shqyptars autochtones de Dardanie (l’actuel kosovo).
 
Ces horribles massacre monstrueuses exécutées par Belgrade, sous le cadre d’état terroriste dont les faits commises sont abominable et inimaginable, devenant hélas que l’œuvre de carnivores assoiffés de viande crû, sur de pauvre innocent.
Le génocide se déroulèrent dans des conditions ou le monde bénéficiait de moyens de techniques technologique, en conservant les images, malgré les horreurs inimaginable par un humain.
Des images, des photos, et des vidéos témoignent de ce geste horrifiant que seule le démon en garde comme souvenir de vacances.
Et encore de nos jours, la politique de Belgrade, prétendant de construire une nouvelle Serbie à travers l’intégration européenne, ne veut jamais à reconnaître ses crimes…
 
Le pire est qu’à sa direction politique étatique, ne continuèrent que les bouchers d’hier, comme Vuçiç le ministre de propagande, aujourd’hui le premier ministre, comme Daçiç porte parole du boucher de Milosevic aujourd’hui ministre des affaires étrangères et premier vice premier ministre terminant avec le président Nikoliq, le bras droit de Sheshel d’hier…
Bien entendu, qu’au nom de la vérité, de la justice, de la paix, de la liberté, de la réconciliation des peuples et de la stabilité, l’Union européenne, son parlement et le congres américain doivent entendre cette voix témoignage de souffrance ayant incapable de faire le deuil de ses enfants disparus à condamner ces horribles crimes, ces génocides continues, qu’ils sont commis attentivement et intentionnellement par l’état de SERBIE et de la Grèce administrative.
 
La reconnaissance de cette vérité en la condamnant va aider plus les peuples de la Serbie administrative en les dodelinant de la complexité de la honte de l’état terroriste de Belgrade officiel.
Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s