Poèmes de Scott Thomas Outlar / Traduit par Vatsala Radhakeesoon

Poèmes de Scott Thomas Outlar

 

Les vignes

Les vignes
s’agrippent au mur
tout en continuant
à grandir

comme mon cœur
qui a été désigné
pour être avec toi
mais qui ne cesse de grandir

c’est ainsi que
je peux apprendre
à t’aimer
encore.

 

En transcendant les définitions

L’art n’est pas une institution
C’est un feu intérieur
naissant des gens
dont les yeux transpercent
la beauté brûlante.

L’art n’est pas un cours enseigné par une académie
C’est une vibration divine
qui s’écoule dans les veines
de ceux qui ressentent la vérité
d’un monde complètement pur.

L’art n’est pas une transaction
C’est l’expression de l’âme
qui n’a que le choix
d’être libérée
comme un reflet de l’origine.

L’art n’est pas à vendre
C’est une émotion profonde
en parallèle à une vision
de la transcendance cristalline
qui donne de nouvelles dimensions.

L’art n’est pas encore prêt à mourir…
C’est un rebelle
contre la mortalité corporelle
qui chante mélodieusement
comment surmonter la souffrance.

 

Traduit par Vatsala Radhakeesoon

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s