Professeur Mohammed Siraj (India)

Professeur Mohammed Siraj (India)
 
Le professeur Mohammed Siraj est né à Maduraï, de langue maternelle Ourdou, il parle aussi l’anglais, l’allemand, le francais, l’hindi ainsi que le tamoul.
 
Il est le chef du département de Français au collège Jamal Mohamed de Trichy situé dans le sud de l’Inde, il y reçoit régulièrement des étudiants Rwandais, Congolais et Togolais. Un département qu’il veut d’excellence.
 
Il a participé à plusieurs congrès nationaux et colloques internationaux, à fait des discours à l’université de Benares ainsi qu’à celle de Pondichéry.
Le Professeur Mohammed Siraj s’est rendu également plusieurs fois au Canada où il a suivi un cours de civilisation quebecoise à l’université de Laval et en France où il est titulaire du gouvernement.
 
Il a traduit l’autobiographie du président DR.A.P.J. Abdul Kalam et la lui a rendu en main propre le 24 Septembre 2006 et a rendu un hommage lors de son décès en 2015 dans le journal diplomatique de l’ambassade de l’Inde à Paris intitulé “les nouvelles de l’Inde”.
 
Poète à ses heures perdues, il est mentionné dans les guides touristiques “le guide du routard” et “lonely planet”. De plus il écrit des revues de cinema et de la poésie dans l’unique journal de l’amitié franco-indienne “LE TRAIT-D-UNION”.”
 
 
 
LE DESSIN D’AISCHA
 
La petite Aischa,
au moment de dessiner,
fait couler l’encre en dehors du crayon,
Dans un ciel bleu,
des nuages, des cieux sont formés.
Le sable de la mer,
même malgrès sa finesse,
accompagne la peinture
avec l’affection de l’enfance.
D’un côté du ciel nuageux,
la pluie commence à tomber,
le soleil jaune,
rend l’odeur du sable,
restant admirable, la terre et le ciel
avec la nature à côté de la vallée,
des fleurs avec leurs odeurs envahissantes,
l’eau blanche
transforme de plusieurs couleurs
comme un arc-en-ciel dans la peinture!!!!!
 
 
 
LE PARCOUR
 
Cette autoroute existe pour nous,
voyageur du voyage,
des couleurs de partout,
verdures de l’arbre,
l’odeur de l’air, du vent
la pauvreté,
la secheresse de la terre,
les voitures qui deroulent et s’avancent,
les rues traversées,
le visage du ciel,
les cieux qui bougent,
les hommes qui montrent de drôles de choses,
les langues de l’amour!!!!
 
 
 
LE GARDIEN , UN GRAND PERE
 
Un grand père,
marche avec son chien dans le jardin.
un grand père,
raconte à ses collegues de bureau le roman qu’il a lu recemment,
un grand père,
se ballade avec sa femme aux cheveux gris lui tenant la main d’un amour excessif,
un grand père,
portant un jean denim jette les graines qu’il a raporté pour les colombes.
Dans le même jardin,
un autre grand père, du même âge,
affamé, les joues trouées, les jambes douloureuses,
reste comme un gardien à l’entrée.
Le matin est terminé,
la nuit commence à tomber,
pour tout le monde,
sans faire aucunes distinctions.
 
 
 
VERS POETIQUES
 
Si on en reunit tous les points
le kolam est remplit,
ainsi si l’on reunit,
tous les points de la vie,
on peut obtenir le succes!!!
 
Effacez avec attention,
de mon mail,
envoyé parmi quelques un,
que je pourrai éffacer de ma vie!!!
 
Un homme qui n’a pas la paix de l’esprit,
n’est pas plus grand qu’un fou,
avec la joie-de vivre!!
 
pour l’araignée la toile est le grand monde,
pour les astronomes,
le ciel est le grand monde,
pas une étoile pour un poête,
l’experience de sa plume,
est son niveau du monde !!!
 
Pour la devinette de la vie,
il y a plusieurs pages,
qu’on ne peut pas tourner,
mais qu’on peut lire et relire,
quelques pages qu’on ne peut pas lire,
quoi qu’il en soit,
on lit jusqu’à une fin agreable!!!
 
L”Homme qui ne croit pas en l’homme,
a créé la porte,
n’ayant pas confiance en la porte,
il a fabriqué le cadna,
puis il a mis une homme comme gardien,
mais n’ayant toujours pas foi en l’homme
il a alors inventer l’appareil de surveillance!!!
 
 
 
LE SOURIRE D’UN ARC-EN-CIEL
 
Prêt à se rendre lui-même à sa palette,
attendant le commencement du premier coup de pinceau,
parmi les couleurs mélées à son visage,
il s’interroge avec confusion.
quelle couleur faut il peindre en première?
la deuxième? la troisième? laquelle?
la dernière couleur?
“une autre couleur”
avait il murmuré,
“D’abord, vous n’utiliserez que moi !”
puis une autre couleur s’étais plainte dans une voix d’objection,
“je n’accepte pas ! tout le monde est égal ! pourquoi donner de l’importance à une seule couleur de la palette?”
la première appellez la,
appellez aussi les autres couleurs,
celle-ci et encore une autre couleur,
le peintre qui avait réfléchi avec la toile,
à regardé en haut au loin,
l’arc-en-ciel a sourit et a transmis
une nouvelle couleur pour le peintre!!!
 
 
 
LE BESOIN ESSENTIEL
 
Portant sur les mains,
les jours de confiance,
le moment où l’on illumine un feu,
un moment où le vent vient pour l’éreindre,
on demande au vent avec pitié,
que la lampe ne s’éteingne pas,
entre une table et un verre collé,
comme de l’argent qui n’as pas de valeur,
bougeant ainsi les jours,
essayant de se relever de l’amertume,
eviteant à travers la fenètre,
le poison collé aux graines de fleurs,
partout sur le mur de la maison,
esseyant detendre le temps,
sur l’étât d’âme derangé, pertrubé,
l’attente à la langue,
les mains ne sont rien qu’un confort,
qui vont rendre quelque chose,
elles sont un support
mais quoi d’autres?
 
 
 
L’ARBRE
 
L’Arbre parle toujours de quelquechose,
sinon il y pense,
le bruissement de ses feuilles,
qui tombent tristes,
avec ses branches,
dans un son qui casse les oreilles qui sifflent,
le signe de la séparation,
l’arbre répète la même chose,
il croit en quelqu’un qui affirme
que l’arbre donne l’ombre et l’abri,
le poid de la terre reste debout,
le devoir de la terre est de supporter et tolerer,
donc pour tes mots,
l’oreille que je tends en silence,
avec autant de justesse,
comparé à l’arbre au-dela de mon ombre,
vous n’en avez pas assez profité !!
 
 
 
LA MUSIQUE
 
Les cordes de l’instrument de
musique sont en réparations,
au moment où je joue la musique,
je donne de l’attention aux oreilles!!!
 
je chasse la musique,
en voyant les gens en face de moi, dans le même crescendo,
on rentre,
moi et la musique!!!
 
Eloignez-moi dans ma composition,
depuis le début,
La musique et les compromis
sont égaux!!!
 
La force de m’eveiller,
Je la dois à la musique,
mais plusieurs fois
c’est moi qui ai reveillé la musique!!!
 
J’ai jetté la musique dehors,
hier seulenent,
j’ai fait couler les larmes,
de quatre ou cinq oreilles attentives avec la musique!!!
 
la corde de l’instrument est dechirée,
ainsi,
je me suis dechiré aussi,
 
 
 
VERS POETIQUES
 
Dans le train, on voyage
avec un grand rêve,
il voyage en avançant,
mais la scene se déroule derriere!!!
 
Avec vitesse,
dans une circulation en ordre
propre et net,
pas un accident,
vont en ligne
les Fourmis!!!
 
N’importe quelle type d’echec,
dans la vie,
n’oublie pas,
de nous enseigner l’experience!!!
 
Pour l’evenement de demain,
on a pas encore plannifié et prevu
les choses,
dans la vie pour l’avenir,
un petit arbre va murir,
tombant sur la maison de notre voisine,
Que peut-t-on y faire?
demande l’âme!!!!
 
Les yeux qui se rejouissent,
apprecinant la beauté des choses,
ne savent pas qu’il reste beaucoup plus de perils!!!!
 
Ton besoin est essentiel,
pour les autres,
vous restez toujours la priorité,
le moment où le besoin est fini,
vous le reconnaissez par vous-même!!!
 
Devenir ami avec moi est difficile,
Après avoir créé l’amitié,
me quitter est encore plus difficile,
une fois quitté,
tenter de me rejoindre est beaucoup plus difficile,
avec moi, c’est difficile,
après… c’est votre choix!!!
 
Reflechissez et parlez
les mots ont de la vie,
ce n’est pas seulement,
la vie qui est vivante,
ainsi les mots aussi !!!

54 thoughts on “Professeur Mohammed Siraj (India)

    • Monsieur…
      vos poemes sont
      les poemes car
      ces poemes ne sont pas comme
      d’autres poemes…mais
      simple comme votre coeur…
      une chose..une vie…une fois..
      si simple avec des mots simples…

    • Toujours un plaisir de retrouver l’ambiance de vos textes, impreignés de la minutie et du gigantisme de l’Inde. Saluts depuis l’Espagne.

    • Monsieur d’art, très grand bonjour
      Je prends mon temps à ce jour
      Pour laissez quelques mots à votre espace
      Et j’espère aucun moment ne l’efface
      Vous avez trouvez finalement votre passion
      Nous, les lectures attendent vos poèmes avec impatient
      Je n’ai pas l’âge de vous appréciez
      Je peux juste vous suivez et priez à bon dieu de vous bénissez.
      Dédiée à Mr.Mohammed Siraj

      Par Madame M.Mohanalakshmi
      Department de francais
      ST.JOSEPH’S COLLEGE, trichy
      Inde

    • Bonjour Professeur,
      Je découvre votre blog avec beaucoup de plaisir. J’admire vos nombreux poèmes et suis stupéfaite des émotions qui s’en dégagent sachant que ce n’est pas votre langue maternelle. Par le passé, j’ai beaucoup voyagé en Inde et notamment à Pondichéry où je me suis attardée à la bibliothèque française. J’y ai trouvé des petits trésors. Aujourd’hui grâce à votre blog, je retrouve un peu de cette ambiance. Merci.

      • Merci ce sera un grand plaisir de faire votre connaissance .Merci pour vos appréciations .Je viens de Madurai je suis professeur à trichy . Je vis à Madurai.Jai appris la langue avec une passion à la folie -00-91-9345105099

    • Dans ces moments difficiles vos poèmes et vos reflexions nous aident à mieux supporter l’adversité en attendant des jours meilleurs!

  1. LA LANGUE DU ROSSIGNOL———————————————–Les grainsqui sont amasses,dans les heurespile arriveront,avec les chants, avec un enthousiasme,qui sont nourris,etales par terre,je ne sais pas,comment faut-t-

  2. Les poèmes sont simples en même temps que pratiques. Fėlicitations! C’est toujours un plaisir de voir le monde et la vie à travers les yeux d’un poète !

    • J’ai fais connaissance avec M. Siraj ya fort longtemps. Un homme sympa, un prof plein d’expériences et de la sagesse, et voilà un poète egalement. Merci pour la lecture Monsieur. J’ai bien aimé les ‘Vers Poétiques’ et ‘l’Arbre’…

  3. Merci pour ce moment de poésie. Quelques retouches seraient à prévoir mais l’émotion et même parfois l’humour sont bien présents.

  4. Très jolis poèmes aussi sensibles que chantants de cette grande âme qu’est Mohammed ! Je suis très heureux de vous avoir rencontré dans les rues de Madurai et de pouvoir aujourd’hui continuer à vous lire. Merci pour tout, continuez ainsi ! Mehdi AllerSimpl

    • Bravo Monsieur Siraj ,vos poemes sont simples et remplis de fraicheur . Ca fait toujours plaisir de lire La langue de Moliere a travers differents esprits .Bonne continuation monsieur et merci

    • M. SIRAJ, un homme talentueux. C’est toujours un plaisir de lire vos écrits. Continuez à nous charmer avec ces poèmes pleins de fraîcheur !

  5. Monsieur…
    les poemes….
    vos poemes…
    ces poemes..
    ne sont pas de poemes…
    comme les autres poemes….
    car ces poemes sont si simples comme votre coeur…
    juste une chose pour une fois…
    avec les mots simples et si profoonds…!!!

  6. Prof tres dynamique, Siraj a bp d’esprit et est tres doue pour la poesie. Continue de ns inspirer avec tes lignes.

  7. De très beaux poèmes qui sont d’autant plus intéressants qu’ils expriment une philosophie de vie orientale dans une langue occidentale, et cela de façon très habile.

    Bravo Mohammed, continuez à nous surprendre avec ces vers colorés!

  8. Félicitations Professeur Mohammed pour ces poèmes d ‘une grande tendresse, avec un mélange de joies et d’émotions qui nous captivent.
    De-nyze

  9. Monsieur Siraj etait un poete doue. Les poemes sont simples mais assez profonds, expliquant les divers aspects de la vie. Felicitations et bonne continuation.

  10. Vos poèmes et votre humanité,votre amour des autres nous aide à mieux vivre dans cette periode d’inquiètude et nous aide à affronter l’adversité.Merci professeur!

  11. Des poèmes de qualités écrit par un homme de talent, généreux de par son caractère et sa créativité, qu’il partage pour notre plus grand plaisir. Merci Mohammed Siraj.

  12. Bravo Anna! J’aimais tous vos poèmes parmis lesquels j’adore trois. Ce ne sont pas les poèmes, mais les peintures!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s