L’OPPRESSION DE L’OPPRESSION / Poème de Caroline Laurent Turunc (Turunç)

 
Poème de Caroline Laurent Turunc (Turunç)
 
 
L’OPPRESSION DE L’OPPRESSION
 
O oppression qui as fait de toi l’oppression
Ondulation harmonieuse de la terre
Corail surface lisse des cailloux
Péninsules des continents émeraude
La terre s’éloigne du ciel et du soleil
 
Je suis affligée des demains qui ne sont pas demains
Je suis affligée des souvenirs en pleurs
Des maisons au Sud, de l’eau à l’Est
Je suis affligé des lune et soleil paresseux
 
O esprit et sentiment qui avez créé Dieu
Qu’est-ce qui est amer le souvenir du bien-aimé ou le siècle poursuivant la misère
O notions obsolètes qui avez perdu l’espoir du souffle
Les péchés absous sont plus petits que les grands
 
Le siècle était-il dépourvu du bon sens
Quand mon Dieu distribuait sa miséricorde
Alors que le croissant descendait du ciel
De ceux qui s’en vont pour s’installer dans la paix du néant
N’existait-il pas celui qui donne la forme à la forme.
 
O Derviche, maître de la littérature, qui portes des vies sur des lignes
L’Orient est en flamme et l’Occident en sommeil
L’adresse qui reproduit à l’âge de pierre formes et schémas
Dans le paradis perdu de la terre, c’est l’alouette Haïfa
 
O ma terre mes nuages vaisseaux sanguins
Le fils de l’homme invente le dieu du soleil
Les chemins du départ la transformation de l’espoir en cendres
Il invente personne dans personne
Il invente ceux qui vivent supposant qu’ils sont morts
 
Le 17.07.2021. PARİS
 
 
 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s