Poèmes de Dr. M. Mohammed Siraj

 
Poèmes de Dr. M. Mohammed Siraj
 
 
LA GRÂCE DE DIEU
 
Le dieu qui offre,
le don,
 
dechirant le toit de la maison,
le toit est dechiré,
il demande de le changer,
celui qui gagne au jour le jour,
dans sa vie quotidienne,
la pluie de la grâce,
commence à tomber, le Dieu,
les vaisseaux des benedictions,
ils les prends et les mets ça et là,
les panneauc du mur,
 
et ceux du toit,
 
changent chaques jours!!!
 
 
LE MASQUE
 
Pour quelques un,
 
c’est sur la bouche,
pour d’autres,
 
sur le nez,
encore d’autres font pendre le masque sur l’oreille,
plusieurs le font descendre sur le menton,
les ados l’accroche à la poche de leurs pantalons,
la majorites le mets dans le sac à mains et le gardent,
l’enlèvant pour manger,
 
prendre un thé,
au moment de conduire la moto,
levant le pouce,
l’homme fait de l’auto stop,
sauf les vieillards couvrant leurs coeurs de leurs coupe vent,
avec stress et depression,
nous devons traverser la rue!!!
 
 
LA SCULPTURE SUR SABLE
 
Comme un sculpteur
choisit sa pierre monolithique,
il choisit le meilleur des sables
pour en faire une architecture.
par une idée née de son cerveau,
dans lequel,
le sable se mèle,
tel une petite montagne,
le sable mouillés de la mer,
les gens le voient,
avec une distance de protection,
sans avoir besoin d’un marteau,
les sculptures de sable sont façonnées.
venant se rejouir,
 
appreciant et mesurant le quai,
les gens viennent mouiller leurs jambes,
 
pour nous,
les statuetttes,
ne nous montres pas leurs visages,
pour les regarder tous ensemble,
nous n’avons pas le temps non plus.
Les traces laissée par les pieds,
 
pour sauver des enfants,
pour contrôler les vagues,
c’est d’une grande difficulté,
dis et répète la mer,
dans une fatigue,
 
inepuisable!!!!
 
 
ELLE QUI RESTE DANS MA PENSÉE
 
Même si tu n’existes pas dans ce monde,
sachant que dans tes pensées profondes,
les larmes qui coulent sont,
les larmes de la joie-de vivre avec toi.
 
toi et moi,
 
nous n’avons pas de relations,
malgrès cela je te rends hommage,
avec mes larmes de tristesse,
dans ce monde,
 
l’amitié entre nous,
fait la jalousie des autres,
le monde celeste t’a invité en revanche,
 
Ma chérie,
 
tu me serres toujours la main,
 
au moment des ballades
comment ton âme a t’elle pu prendre la decision de me quitter?
la periode de la séparation,
la periode où l’on ne peut pas se tolerer,
le malheur qui s’invite en urgence,
sans savoir la raison,
 
je verse mes larmes,
chaque jour,
 
je voyage avec des pensées de toi,
tu m’appréciais disant que j’ai un charmant sourire au coin des levres,
à cause de la seperation,
 
j’ai oublié de faire ce sourire,
s’il existe une renaissance,
renouvellant notre amitié,
nous en seront le vrai exemple,
nous le montrerons au monde,
 
ma chérie, ma confidente!!!!
 
 
 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s