ÉROS ET LOGOS DANS LA CRÉATION POÉTIQUE DE MILICA JEFTIMIJEVIĆ LILIĆ” / Choix, note d’introduction et traduction en français Biljana Z.Biljanovska

Mr. MILICA JEFTIMIJEVIĆ LILIĆ

ÉROS ET LOGOS DANS LA CRÉATION POÉTIQUE DE MILICA JEFTIMIJEVIĆ LILIĆ”

Il y a seulement un mois que la dernière Foire internationale du livre s’est ouverte à Belgrade, où, comme chaque année, sont présentées non seulement les réalisations de la culture littéraire serbe et internationale, mais bien plus encore. Toutes le réalisations de l ‘art en général.
Parmi les nombreuses œuvres originales et traduites, mon attention a été particulièrement attirée sur le livre consacré à la création poétique de l’un des plus grande poète, écrivain, critique littéraires et humaniste serbes vivante – Milica Jeftimijevic Lilic. Intitulée par l’une de ses extraordinaires poème “Déroulement de parchemin” dans ce livre spéciale, de nombreux critiques et connaisseurs de toute la création de Milica ont parlé ouvertement de toutes les vertus de sa littérature, en particulier de son contribution en générale en tant que poète pour la littérature serbe.
C’est la raison principale pour laquelle j’ai également voulu présenter certaines pièces de ce livre extraordinaires à un large public européen et mondial, en ne publiant que quelques détails de l’un des principaux critiques de cette œuvre, notamment de Marija Jeftimijevic Mihajlovic sous le titre « Éros et Logos dans la création poétique de Milica Jeftimijević Lilić » et certainement la poème “Déroulement de parchemin” qui a été la principale inspiration de la création de cet ouvrage littéraire tellement important pour l’entière littérature contemporaine serbe.

 

***
« … Le credo créatif et vital de la poétesse Milica Jeftimijević Lilić peut être défini par une phrase d’une interview dans laquelle elle dit: “La grande pensée humaine me fascine, la tentative de vivre dans une vie spirituelle est très inspirante.” La grande pensée humaine est fondamentalement toujours simple – parfaite, et cette aspiration vers elle peut être appelée une soif infinie pour la beauté (dans tous les aspects) que la créature lyrique de cette poète aspire à toutes les forces. Étant donné que cette aspiration a son point de départ et que son origine est exclusivement spirituelle, il est clair que sa tâche “de transférer la vie dans le spirituel” Milica Jeftimijević Lilić crée de la poésie, et ce, depuis plusieurs décennies déjà. Pour écrire une chanson complète, estime Gaston Baschlar, “l’esprit doit avoir été conçu à l’avance comme un projet”. Mais pour une image poétique, il se considère “sans projet”; car c’est un mouvement suffisant de l’âme. Par conséquent, dans l’image poétique, la présence de l’âme est reflétée. La rencontre avec une authentique sensibilité lyrique, telle que la sensibilité de cette poétesse, avec des images que sa poésie provoque dans la perception du lecteur, peut tout aussi bien être marquée en tant que mouvement de l’âme. Ouverte, suggestive, chaleureuse et directe, mais sur des schémas littéraires et mythiques largement définis (dans les couches profondes, il est toujours évident que l’alphabétisme et la reproduction de certains sujets poétiques d’autres poètes), cette poésie nous surprend dans chaque nouvelle lecture “déjà connue”, qui parle à l’appui de ce qui précède, c’est une “ascension vers la simplicité” intrinsèquement riche en esprit, telle que l’esprit de Milica Jeftimijević Lilić, dont la soif d’infini est indissociable. Voir le vieux avec des “nouveaux yeux” B. Crocce appelle ça vision matinal ou cognition, ou le phénomène auroral. Pour une telle vue, seuls les rechercheurs de biens spirituels sont capables… ».
« …En ce qui concerne la nouvelle collection de poètes qui ont un opus créatif impressionnant et une biographie littéraire riche et diversifiée, il est clair qu’un tel livre ne peut être ad hoc, mais que sa compréhension inclut toujours l’expression poétique, la poétique spécifique, le langage et le style. Nous confirmons donc pleinement les marques déjà établies, disait Dr Dragane V.Todoreskov, sur la créativité de cette poète: c’est une sensibilité très lyrique, une poésie dans laquelle la féminité, l’immédiateté et la clarté prévalent, raison pour laquelle Milica Jeftimijević Lilić est considérée comme un représentant éminent de la “poésie féminine “(qui ne constitue qu’une partie de sa poétique, bien qu’elle ait également une poète totalement « masculin » dans de nombreux poèmes (Prof. Dr. Miroljub Joković) dans lesquelles elle interprète le monde contemporain avec une profonde satire…. »
« … La femme est un noyau vitale et créateur, le centre de l’univers physique et métaphysique autour duquel, comme autour de l’épicentre, sont tournés tous les thèmes majeurs de la poésie – Amour, Beauté, Vie, Chant. La femme dans la poésie de Milica Jeftimijević Lilić est donnée sous une multitude de formes de sa nature complexe. Cependant, ce qui la caractérise, ce sont les efforts des femmes pour être dans la plénitude des êtres, et en particulier ses capacités mentales (la chanson “Femme” dans une des collection), c’est-à-dire sa naissance spirituelle et l’adoption du spirituel avec la vie physique… »
« …Pour la poésie amoureuse de Milica Jeftimijevic Lilić il est déjà remarqué qu’elle est caractéristique par la réflexivité comme disposition essentielle et que, pour son chant total, on pourrait dire à juste titre que l’opinion est exprimée dans des images, pour s’appuyer sur ce qu’est le chant en tant que peindre par les mots. Prof. Dr. Vladeta Jerotić, prenant la parole lors de la célébration du 40e anniversaire de l’œuvre littéraire de cette poétesse, en interprétant la poème “Code”, a déclaré que Milica Jeftimijević Lilić est plus qu’une philosophe en poésie, au même titre qu’une femme qui transmet la passion et l’émotion, interprétant le potentiel réfléchi de sa poésie… »
« …Sans aucun doute que le poétesse a subordonné sa propre destin au service du Logos et que la reconnaissance a eu lieu, comme nous le lisons dans le poème “À Delfi”, à un âge précoce, et que la vie a amené de jeunes impulsions en se heurtant à l’inévitabilité qui a conduit à l’intelligence et à l’approfondissement de leur potentiel créative:

« La force du logos
Est incommensurable
Des ténèbres il s’allume et revive tout,
Tout renaît.
Tout lui est subordonné
Et tout bouge
Pour le confirmer. »

***
Сила Логоса
Немерљива је
Из таме засветли и све оживи,
Све препороди.
Све њему подређено је
И све отеловљује се
Да га потврди.

« …En mettant en avant le pouvoir du Logos de tout transformer, la poète Milica Jeftimijević Lilić a réussi à inspirer une nouvelle aventure créative de son esprit à la satisfaction des admirateures de sa poésie et a ainsi confirmé son service au Logos en tant qu’entité qui y est reconnue.

 

DÉROULEMENT DE PARCHEMIN
AZ
BUKI
VJEDI…

ainsi que le parchemin se déroule
de la langue de ma souche.
AZ je suis le rouleau de Seigneur,
les ténèbres me détendent.
Plus proche vers la fin je coule,
je retourne vers le Début,
je conçois la loi à moi donnée
au moment de ma naissance:
l’énigme tu serai jusqu’à la fin,
le troisième jour on m’avait murmuré.

J’ai entendu très bien cette voix
jusqu’à ce que je n’ouvre mes yeux.

Parle et tu saurai qui tu est:
tout est en toi,
tu as tout apporté maintenant,
tu va donné ce que tu as déjà.
Suis la piste avec ténacité
Le rouleau se lit lentement.

Tu grandisse pour dévoilé
L’Écriture sacré de Vinča
qui égoutte de tes vaines
Tu te dévoue en soumission
à Misir Le Grand.

Le parchemin crée le ciel,
seuls les doigts sont à toi.
N’affaibli pas ta vision en vigilance,
nos yeux sont protégés par la pellicule
de la lumière infatigable.
Nous nous dévoilons lentement
couche par couche avec la peau.
Chaque jour
nous sommes plus près
de la Vrai Lumière.
Nous nous offrons par pièce.

Quand serait enlevé le dernier voile
nous serons Là
nous – lumière elle – même.
Puis serait fait
le dernier rite de sacrifice

Libérés de ténèbres
unis avec l’Un
derrière nous les empreintes de premier pas
en lui le Parchemin

qui recherche les yeux.

 

ОДВИЈАЊЕ СВИТКА
АЗ
БУКИ
ВЈЕДИ…

тако се одвија свитак
јазика рода мога.
АЗ свитак Господњи јесам,
тама ме одмотава.
Што ближе крају течем,
то се Почелу враћам,
поимам закон дат ми
у часу рођења мога:
енигма бићеш до краја,
шапнуше трећег ми дана.

Добро чух тај глас
док очи не стекох још.

Проговори и знаћеш ко си:
све је у теби,
све си донела сад,
даћеш што већ имаш.
Упорно следи траг,
Свитак се споро чита.

Растеш да одгонеташ
Винчанско Писмо свето
што ти из вена капље.
У послушање се примаш
у Мисир Великог Јаства.

Пергамент небо твори,
твоји су само прсти.
Не слаби вид у бдењу,
очи нам скрама штити
од светла неумерног.
Копрену скидамо споро
слој по слој с кожом.
Великом Светлу ближе
сваког смо дана.
По комад себе приносимо.

Кад крајњи скине се повез
бићемо Тамо
и сами светлост.
Тад задњи жртвени обред
збиће се.
Таме лишени
цели с Једним
за нама траг прве стопе
у њему Свитак

што тражи очи.

 

Choix, note d’introduction et traduction en français Biljana Z.Biljanovska

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s