VOYAGEUR – Alicia Minjarez Ramírez / Traduction : Marcel Kemadjou Njanke

Alicia Minjarez Ramírez

Alicia Minjarez Ramírez

 

 

VOYAGEUR

 

 

La brise salvatrice,
emprisonne mon espace
il pleut des étoiles
dans les paroles odorantes,
dans la lune croissante
le sel complote
contre ton existence
fugace et durable.

L’air bleu fait voltiger
Les notes moites
de tes sommets,
qui montent
à travers l’essence
des arbres.
Sons gutturaux
sur la tache
de l’horizon.

Je te pressens
dans le murmure
des fleurs
qui diluent
des liquides sombres,
des morceaux imaginaires
de colombes,
musique de lumière
dans le rêve
que nous bâtissons.

Je te rencontre
dans la hâte
manquée ou aboutie,
dans la voix incessante
de la pluie,
beau voyageur
aux pas oniriques
et aux bras de feu.

Noyée dans la vapeur
parfumée du désir
j’arrive de nuit
en des lieux étrangers,
comme sensation
que produit
ton sentier,
désert obscur
du ciel antique
il réinvente
ton mot de lumière,
dans l’accouplement
illusoire
du langage.

 

Traduction : Marcel Kemadjou Njanke

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s