L’ALBANIE EST PLUS GRANDE QUE LA TERRE (ET LA POESIE DE MARJETA SHATRO – RRAPAJ DEPASSE LES FRONTIERES) / Abdelghani RAHMANI

L’ALBANIE EST PLUS GRANDE QUE LA TERRE
ET LA POESIE DE MARJETA SHATRO – RRAPAJ DEPASSE LES FRONTIERES

A l’instar de toute société, nous retrouvons dans tout pays que la litterature ethnologique inhérente à la production litteraire écrite est née à partir d’un postulat sans pour autant exprimer de façon plus précise, et ce en rapport à la situation de la société dont elle est issue.

Si dans les convenances , l’art s’affiche au musée ou dans les galeries, l’art se trouve aussi chez la poétesse MARJETA SHATRO RRAPAJ où son art s’offre à l’endroit même où l’on ne fait que passer. Et lors de notre court passage, son art nous attire l’attention à tel point que nous demeurons quelques fois ébahis par les citations, les mots ciselés tel l’artisant qui construit sa maison en utilisant la pierre taillée.

Malgré toutes les difficultés rencontrées ,au cours de la vie quotidienne , la poésie a été véhiculée de génération en génération.
La poésie de MARJETA nous fait vivre, c’est un oxygène qui nous aide à mieux respirer les offrandes de la nature : l’amour, l’amitié, la bienveillance, la générosité, le vivre-ensemble, le respect, la considération. Ce sont les différents thèmes que nous vivons et qui se dégagent durant la lecture de sa poésie.
Il faut dire encore une fois que sa manière d’écrire n’a rien à envier aux grands écrivains qui l’ont devancée dans ce domaine. Il faut préciser qu’elle était leur élève; Il s’agit bien entendu des poètes LASGUSH PORADECI,  DRITËRO AGOLLI,  FATOS ARAPI, FREDERIK RRESHPJA ou bien aussi d ISMAIL KADARE.

La poesie chez MARJETA nous fait voyage dans les cieux qui accueillent les amoureux en leur offrant le duvet de leurs nuages ou des nuitées auprès de la lune pour que leur aventure amoureuse soit éclairée.
C’est ce qui fait vivre sa poesie : les belles métaphores qu’elle sait tres bien utiliser à bon escient.
Il y a un fait tres important notre poètesse car elle appartient à tout l’Univers s’exprime en plusieurs langues. C’est un privilège qui m’a aidé à comprendre les idées dégagées par ses vers , rimes et sa prose;

Le lecteur reste un peu ébahi par ces belles expressions , cette rhétorique qui se transforme en de beaux rêves. Il faut dire aussi que MARJETA m’explique que je tiens ce legs de mes maitres poètes à qui je rends honneur. Et cela lui a permis d’occuper une place de choix parmi les ecrivains de sa génération.

Elle s’exprime de manière plus artistique en transbordant , si j’ose dire, les textes en de compositions musicales, très bien réussies. De jolis morceaux musicaux ont ainsi franchi les frontieres transcontentinentales. Tout à l’honneur de la chère ALBANIE. Dans ce contexte, la poetesse qui excelle dans ses propos a une façon propre à elle de s’exprimer.
Jugeons-nous, en ne citant que quelques vers tirés au hasard pendant notre lecture :

“””Tu touches mon silence”” le toucher n ‘existe que dans l’écriture de MARJETA comme pour personnifier ce silence pour lui donner la forme d’un humain.Il parle. Il marche. Il répond. Il est présent – Mais où vit-il se silence? Il est le témoin de rencontres amoureuses.Et il prend part à la discussion.Seule MARJETA comprend le langage de ce silence. C’est là que réside tout le secret de sa poésie. Elle seule possède la clé de ce mystère.

“””Vent d’automne turbulent”” On connait la turbulence que pendant l’hiver. Or chez MARJETA comme pour prévenir les aléas qui peuvent découler de l’amour, elle dit que la turbulence d automne , il faut l’adoucir , aux amoureux de la partager, pour une vie en symbiose.

“””Je pardonne les larmes de la nuit”” Il se pourrait que la nuit ait provoquer des larmes d’amour accompagnées d’un chagrin , mais comme le coeur de notre poètesse est rempli de gentillesse, générosité elle leur pardonne avec sourire.Quel grand coeur !!!

“”” Hier soir nous étions toi, moi et la lune”” comme si elle prend la lune à témoin pour lui dire reste avec nous, éclaire nous.

L’oeuvre de MARJETA SHATRO RRAPAJ pleine de métaphores, de desseins, d’art, d’expressions artistiques, de musique relatant la vie quotidienne d’une société préoccupée par ses difficultés, ses désirs, ses changements, ses améliorations, ses ambitions, ses espoirs.

Nous pouvons dire en conclusion que MARJETA est comparable à VESTA, la déesse romaine du foyer. Sa presence sacrée est exprimée par sa belle poésie.

 

Abdelghani RAHMANI (POETE)
Alger/ ALGERIE.

One thought on “L’ALBANIE EST PLUS GRANDE QUE LA TERRE (ET LA POESIE DE MARJETA SHATRO – RRAPAJ DEPASSE LES FRONTIERES) / Abdelghani RAHMANI

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s